Les organisations membres de la Maison des Lanceurs d’Alerte

 

TousCollège d'orientation stratégiqueConseil d'administrationFondateurs

Transparency International France

Syndicat de la magistrature

F3C CFDT

BLOOM

Greenpeace France

Attac

foodwatch

Sud Recherche EPST

Solidaires

FSU

PPLAAF

CRIIGEN

APESAC

Pacte civique

Syndicat national des journalistes (SNJ)

Sciences citoyennes

Solidaires Finances Publiques

Institut Veblen

SNJ-CGT

Réseau Environnement Santé (RES)

Syndicat des avocats de France (SAF)

CFDT-Journalistes

Nothing 2 Hide

Anticor

France Nature Environnement

Mediapart

Sherpa

CFDT Cadres

Ugict CGT

L214 Éthique & Animaux

No Results Found

Transparency International France

Transparency International France est la section française de Transparency International, un mouvement mondial animé par une vision : un monde dans lequel les États, les entreprises, la société civile et les individus dans leur quotidien seraient épargnés par la corruption sous toutes ses formes. Avec plus de 100 sections dans le monde et un secrétariat international à Berlin, nous conduisons le combat contre la corruption pour faire de cette vision une réalité.

Nos valeurs sont la justice, la démocratie, la transparence, la redevabilité, l’intégrité, la solidarité et le courage.

L’affaire des « Biens mal acquis », relative au patrimoine français de plusieurs chefs d’Etats étrangers, et notre mobilisation sur les projets de lois qui ont suivi le choc de l’affaire Cahuzac, ont notamment montré notre capacité à porter dans le débat public le thème de la lutte contre la corruption, en France et à l’étranger.

A travers notre action, nous souhaitons contribuer à sortir par le haut de la crise de confiance qui mine aujourd’hui la démocratie française et le vivre ensemble. Cette question de la confiance dans les institutions, la parole publique et les acteurs économiques est au cœur de nos plaidoyers : sur la transparence du lobbying, sur la prévention des conflits d’intérêts, sur la protection des lanceurs d’alerte ou encore sur l’indépendance de la justice.

Syndicat de la magistrature

Fondé le 8 juin 1968, le Syndicat de la magistrature milite pour une justice indépendante, protectrice des libertés et égale pour tous.

F3C CFDT

Née à Dijon en octobre 2005, la F3C CFDT est le résultat de la fusion des anciennes fédération CFDT des Postes et Télécoms (FUPT-CFDT), fédération de la Communication et de la Culture (FTILAC-CFDT), ainsi que de la partie Services aux entreprises de la fédération des Services CFDT (services informatiques, prestataires du tertiaire, publicité et activités comptables). La création de cette nouvelle fédération a été mise en œuvre pour faire face aux défis de la convergence numérique et à l’émergence d’Internet.

Elle regroupe 45 syndicats territoriaux ou nationaux et quatre unions fédérales : cadres, journalistes, agents publics et retraités.

Ses nombreuses branches professionnelles couvrent 38 conventions collectives nationales et elle compte 42 400 d’adhérents.

BLOOM

BLOOM est une association de loi 1901 à but non lucratif fondée en 2005 par Claire Nouvian.

BLOOM est entièrement dévouée aux océans et à ceux qui en vivent. Notre mission est d’œuvrer pour le bien commun en créant un pacte durable entre l’homme et la mer.

Nos objectifs sont de protéger l’océan et les espèces marines tout en maximisant les emplois durables dans la pêche et l’aquaculture. Nos priorités sont de mettre fin aux méthodes de pêche destructrices et à l’expansion de la pression de pêche dans le monde, de protéger le milieu marin et d’en préserver sa résilience tout en cherchant à favoriser la pêche artisanale utilisant des méthodes douces pour l’environnement et fortement génératrices d’emplois.

Pour atteindre nos objectifs, l’équipe de BLOOM déploie des actions de sensibilisation, d’éducation et de médiation scientifique ainsi qu’un programme de recherche scientifique stratégique et indépendant. Nous sommes également engagés sur le terrain législatif avec des actions de plaidoyer citoyen, une participation à des consultations publiques et des processus institutionnels. Nos actions s’adressent au grand public ainsi qu’aux décideurs politiques et aux acteurs économiques.

Greenpeace France

Notre mission : donner une voix à la planète et protéger notre avenir

Depuis sa création il y a une cinquantaine d’années, Greenpeace agit sur terre et en mer selon les principes de non-violence pour protéger l’environnement et promouvoir la paix. Aujourd’hui, nous restons fidèles à cette mission, ainsi qu’à notre totale indépendance financière et idéologique.

Changements climatiques, inégalités grandissantes, injustices sociales, migrations et conflits armés… Tous les grands défis de notre époque, auxquels nous devons répondre de toute urgence, sont intimement liés – tout comme les structures de pouvoir qui en sont à l’origine et les mentalités qui s’en accommodent. C’est pourquoi il est nécessaire de les transformer conjointement.

Greenpeace est présente dans 55 pays, sur tous les continents et tous les océans grâce à ses 28 bureaux nationaux et régionaux et ses trois bateaux. Elle compte plus de trois millions d’adhérent·es et plus de 36 000 bénévoles à travers le monde. Nous plaçons le pouvoir citoyen au cœur de nos campagnes en donnant une résonance au travail de toutes celles et tous ceux qui partagent notre vision, nos espoirs et notre conviction qu’il faut des transformations profondes de nos sociétés.

Attac

Fondée en 1998, Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne) est une association qui milite pour la justice fiscale, sociale et écologique, et conteste le pouvoir pris par la finance sur les peuples et la nature.

Attac est une association indépendante portée par ses adhérent·e·s et ses donateurs·trices (près de 90% de nos ressources proviennent des adhésions et des dons que nous recevons).

Mouvement d’éducation populaire, l’association produit analyses et expertises, organise des conférences, des réunions publiques, participe à des manifestations et des mobilisations au niveau local, national et international.

Attac mène des actions pour favoriser le développement d’alternatives et pour mettre sous contrôle citoyen les banques et multinationales prédatrices.

foodwatch

Fondée en 2002 en Allemagne par Thilo Bode en réaction au scandale de la vache folle, foodwatch est également présente aux Pays-Bas depuis 2009, en France depuis 2013, à Bruxelles, et en Autriche depuis fin 2020.

foodwatch est une ONG indépendante européenne. En France, c’est une association loi 1901.

foodwatch défend les droits des citoyens et citoyennes à plus de transparence dans le secteur alimentaire et à l’accès à une alimentation saine.

A travers ses actions de lanceur d’alerte et de mobilisation, foodwatch fait la lumière sur les pratiques de l’industrie alimentaire afin qu’elles changent et que les autorités publiques fassent véritablement respecter nos droits.

Face à l’opacité du marché alimentaire en France et en Europe, nous menons des enquêtes pour révéler des informations et scandales au grand jour. Face à l’impunité, nous nommons et exposons les responsables pour qu’ils rendent des comptes. foodwatch développe ainsi un véritable contre-pouvoir citoyen face aux lobbies de l’industrie agroalimentaire et crée un espace de débat public, là où il est trop souvent confisqué.

Nos activités couvrent des thèmes variés liés à notre alimentation : scandales et fraudes alimentaires, transparence sur l’étiquetage et emballages trompeurs, impact de notre alimentation sur la santé, menaces des accords de libre-échange, etc.

Sud Recherche EPST

Sud Recherche EPST est un syndicat des établissements de recherche publique français (EPST signifie Etablissement Public à Caractère Scientifique et Technologique), membre de l’union syndicale Solidaires. Il regroupe des personnes de tous statuts et de toutes fonctions travaillant dans les différents métiers de la recherche publique.

En ces temps où on veut nous convaincre – malgré la crise économique, sociale et écologique dans laquelle le libéralisme nous a plongés – que la seule solution, à tous les niveaux, est de jouer à fond le jeu de la compétition, du chacun pour soi, il œuvre pour remettre au goût du jour la solidarité, redonner vie à l’action collective et refonder un syndicalisme de masse, porté par les personnels.

Il se bat pour une recherche et une expertise publiques indépendantes et est aux côtés des personnes qui sont mises en cause, notamment dans l’enseignement supérieur et les établissements publics de recherche, pour avoir dénoncé des pratiques professionnelles condamnables.

Solidaires

Aujourd’hui, Solidaires est la première organisation syndicale dans un certain nombre d’établissements, d’entreprises, de services, d’administrations, de ministères…

L’Union Syndicale Solidaires tente ainsi de répondre à la crise du syndicalisme et de participer à sa rénovation pour redonner aux salariés le goût de l’action collective.

Il s’agit de mieux s’organiser pour mieux agir ensemble et éviter les phénomènes d’institutionnalisation, de délégation de pouvoir, d’experts, de superstructures que connaissent trop souvent les grandes confédérations.

L’Union syndicale Solidaires, constituée à partir de dix syndicats autonomes, non-confédérés, regroupe actuellement trente-neuf fédérations ou syndicats nationaux.

Les syndicats membres appartiennent à des secteurs professionnels très divers – relevant aussi bien du secteur public que du secteur privé : aérien, banques et finances, culture, éducation, énergie, industrie, métallurgie, Poste et télécommunication, rail, recherche, santé…

FSU

La FSU, fédération de syndicats d’agents de la fonction publique de l’état et de la territoriale, est la première dans l’éducation, au ministère de l’agriculture ou à Pôle Emploi.

Elle regroupe 22 syndicats, 100 sections départementales, 150 000 adhérent-es.

PPLAAF

La Plateforme de Protection des Lanceurs d’Alerte en Afrique vise à défendre les lanceurs d’alerte, ainsi qu’à faire du plaidoyer et engager des litiges stratégiques en leur nom lorsque leurs révélations traitent de l’intérêt général des citoyens africains.

CRIIGEN

Le CRIIGEN est le Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le génie Génétique fondé le 1er juin 1999.

Il s’agit d’un comité apolitique et non-militant de recherche, d’expertise, de conseil , de formation et d’information indépendant des producteurs d’OGM et et des industries agro-chimiques et semencières. Il comprend un groupe d’experts internationaux transdisciplinaires lui permettant d’évaluer les bénéfices et les risques des produits du génie génétique (OGM) mais également des substances qui leurs sont étroitement liées (pesticides ,  perturbateurs endocriniens et autres xénobiotiques ), tant sur les aspects environnementaux et sanitaires que  juridique, agricole, sociologique et économique. 

Le CRIIGEN s’intéresse aux effets de ces techniques et de ces produits à court, moyen ou long terme, sur la santé de l’homme et de tout l’écosystème . A ce titre, il se préoccupe du développement inquiétant des pathologies environnementales, c’est-à-dire des maladies chroniques dont la fréquence explose à travers le monde et dont l’origine n’est ni infectieuse ni génétique. Il travaille sous l’égide d’un Conseil Scientifique, composé de médecins et scientifiques français et étrangers, déterminant les priorités de recherches et d’action en fonction de leur impact potentiel sur la santé publique et l’environnement.

Le Criigen propose des conférences, des formations et des séminaires de haute qualité scientifique et accessibles à tous les publics : associations et ONG, entreprises, collectivités territoriales, syndicats, personnels de santé, étudiants, lycéens et collégiens… 

APESAC

L’APESAC, est une association nationale (loi 1901), reconnue d’intérêt général et agréée par le Ministère de la Santé. Elle compte environ 7 336 victimes touchées par le syndrome en France. Le bureau est composé de quatre élus, Marine Martin Présidente, Aurélie Dufour Secrétaire, Florent Martin Trésorier, Nathalie Orti Community Manager. L’APESAC dispose d’une conseillère scientifique, l’épidémiologiste Catherine Hill, qui nous permet d’avancer sur les deux grands axes actuels de recherches à savoir :

  1. L’impact transgénérationnel du valproate
  2. La toxicité des antiépileptiques chez la femme enceinte

L’association est née en 2011 d’un simple constat : personne ne connaissait l’embryofœtopathie à l’acide valproique ou aux anti-épileptiques, et les familles avaient bien du mal à avoir un diagnostic correct et une prise en charge adéquate.Trop d’enfants naissent aujourd’hui encore handicapés suite à l’exposition à la Dépakine®, Dépakote® ou Dépamide® et d’autres anti-épileptiques pris pendant la grossesse, sans que les parents n’aient été informés des risques.

NOS OBJECTIFS

  • Faire connaître l’embryofœtopathie à l’acide valproique auprès de pouvoirs publics, des instances de santé, des médecins, des familles.
  • Informer clairement les familles, les femmes en âge de procréer afin qu’elles puissent agir en connaissance de cause.
  • Diagnostiquer ces enfants touchés auprès de centres de référence avec des médecins spécialisés.
  • Écouter les familles en détresse face à la maladie et essayer ensemble de trouver des solutions pour soulager le quotidien en partageant nos expériences.
  • Étendre cette surveillance aux autres anti-convulsivants.

Pacte civique

Le Pacte civique se définit comme un lobby-citoyen promoteur d’une bifurcation vers une société sobre, juste et fraternelle.

Nous entendons peser sur les politiques publiques, influencer les pratiques des entreprises et des organisations, contribuer à l’évolution du mode de vie des personnes.

Nous prônons une vraie bifurcation économique, écologique et sociale pour retisser une société fracturée, pour lutter contre le dérèglement climatique et l’effondrement de la biodiversité.

Cette mutation doit s’appuyer sur une meilleure qualité démocratique à tous les étages de la société, favorisant le débat éthique et l’implication citoyenne.

Syndicat national des journalistes (SNJ)

Le SNJ a pour mission : la défense de la profession, de la déontologie, des salaires, de l’emploi et des conditions de travail, l’information et la formation syndicale.

Sciences citoyennes

Sciences Citoyennes est une association loi 1901 créée en 2002. Elle a pour objectif de favoriser et prolonger le mouvement actuel de réappropriation citoyenne et démocratique de la science, afin de la mettre au service du bien commun.

Solidaires Finances Publiques

Première force syndicale de la DGFiP, Solidaires Finances Publiques, sur la base de ses valeurs, de ses pratiques et engagements auprès d’organisations partenaires (Attac, Visa, Coming…), recherche toujours l’efficacité syndicale pour les personnels et est également au service des grandes solidarités. Les principes de Solidaires Finances Publiques reposent sur :

  • la proximité (auprès des personnels de la DGFIP via son réseau militant, la défense d’un service public au plus proche des populations) ;
  • la technicité avec une maîtrise reconnue en matière de gestion RH, de fiscalité, de dépenses publiques, … ;
  • la combativité en portant la voix des personnels à tous les niveaux et en se mobilisant pour agir pour un monde plus juste et solidaire ;
  • la solidarité notamment en portant un idéal en matière de fiscalité juste, pour une réelle utilité et efficacité sociales des services publics, en défendant avec conviction celles et ceux qui sont victimes d’injustices.

Pour Solidaires Finances Publiques, « la force du nous » fait sens car elle permet d’agir avec toutes et tous pour faire émerger un monde plus juste, plus humain, plus solidaire !

Institut Veblen

Association à but non lucratif, l’Institut Veblen promeut les idées économiques et les politiques publiques qui font avancer la transition écologique. À travers ses publications et ses actions, il œuvre pour une économie plus juste et respectueuse des limites physiques de la planète.

SNJ-CGT

Le Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT) lutte pour la défense des conditions de travail des journalistes, en particulier les plus précaires d’entre eux.

Il prend également part à de nombreux combats pour la défense des libertés fondamentales, dont les libertés syndicales, la liberté de manifester, la liberté d’expression, la liberté d’informer mais aussi celle d’être informé.

Le SNJ-CGT revendique l’indépendance des journalistes vis-à-vis des actionnaires qui possèdent les médias dans lesquels ils travaillent. Les interventions des « milliardaires de la presse » sur la ligne éditoriale des médias qu’ils possèdent représentent un danger majeur pour la démocratie.

La lutte pour la liberté d’expression, la liberté d’informer et d’être informé met également en évidence les intérêts communs étroits qui existent entre lanceurs d’alerte et journalistes. Le SNJ-CGT, en lien notamment avec la Fédération internationale des journalistes (FIJ), la Fédération européenne des journalistes (FEJ), l’Ugict-CGT, mais aussi la Maison des lanceurs d’alerte, Eurocadres ou encore Informer n’est pas un délit, a pris part à de nombreuses actions et coalitions dans le domaine.

Réseau Environnement Santé (RES)

Parce que “notre environnement, c’est notre santé”, le RES créé en 2009, agit pour mettre la santé environnementale au coeur des politiques publiques.

Face à l’épidémie de maladies chroniques (maladies cardiovasculaires, cancers, asthme, troubles de la reproduction, troubles du comportement…), agir sur les causes environnementales est aujourd’hui essentiel. La santé environnementale est la réponse à la crise sanitaire actuelle.

30 associations nationales et locales regroupant près de 8 000 personnes sont membres de notre réseau. Le RES est une association agréée au titre du Ministère de la Santé et siège à ce titre à France Asso Santé. Le RES se décline également en régions sous forme de délégations régionales.

Syndicat des avocats de France (SAF)

Créé en 1974, le Syndicat des avocats de France milite pour une justice plus démocratique, de qualité égale pour toutes et tous, garante des droits et libertés publiques et individuelles et proche des citoyennes et citoyens. Le SAF place les justiciables au cœur de sa réflexion et défend les intérêts professionnels des avocates et avocats, leurs conditions d’exercice et leur indépendance.

CFDT-Journalistes

La CFDT-Journalistes, qui rassemble 600 journalistes en France répartis dans 24 syndicats, prolonge l’action de L’Union syndicale des journalistes CFDT, héritière du Syndicat des journalistes français (SJF), né en 1886, deux ans après la loi qui légalise les syndicats. La CFDT-Journalistes se veut le moteur de tout ce qui peut faire progresser la profession : négociations de branche, commissions et conseils paritaires, commission de la carte d’identité des journalistes professionnelle, commission arbitrale, commission paritaire nationale pour l’emploi et la formation des journalistes.

Le syndicat est très investi dans les enjeux-clé comme la protection des sources, la déontologie, la représentation à l’international (Fédération européenne et la fédération internationale des journalistes) et dans la lutte contre la précarité dans la profession.

Ce sont d’inconditionnels défenseurs de la déontologie, indispensable à une pratique libre et responsable de la profession ; d’inconditionnels défenseurs de la liberté de la presse aussi, et ils se feront entendre aussi fort que nécessaire chaque fois que quiconque tentera de la bâillonner.

Ils sont enfin très exigeants sur les valeurs fondamentales des relations entre les journalistes et la société. D’où leur engagement en faveur de la protection des lanceurs d’alerte et tous ceux qui participent à la recherche, la production et la diffusion d’une information de qualité accessible à tous.

Nothing 2 Hide

Nothing2Hide est une structure associative qui s’est donnée comme objectif d’offrir aux journalistes, avocats, militants des droits de l’homme, “simples” citoyens, les moyens de protéger leurs informations.

Elle travaille sur la technologie comme moyen de favoriser la diffusion et la protection de l’information.

Elle anime des formations à la sécurité numérique et distribue des outils de contournement de la censure.

Anticor

ANTICOR est une association fondée en juin 2002 par Éric Halphen et Séverine Tessier pour lutter contre la corruption et rétablir l’éthique en politique. Son ambition est de réhabiliter le rapport de confiance qui doit exister entre les citoyens et leurs représentants, politiques et administratifs.

L’association regroupe des citoyens et des élus de toutes tendances politiques engagés pour faire respecter la démocratie et lutter contre les atteintes à la probité, par-delà leurs divergences d’opinion.

Lors des élections, Anticor défend des propositions éthiques qu’elle adresse aux candidats sans en soutenir aucun. Les différents candidats et partis sont invités à mettre en œuvre les propositions de l’association.

Avec les lanceurs d’alertes, Anticor s’implique dans des affaires judiciaires importantes en signalant au parquet des faits susceptibles de recevoir une qualification pénale. L’association est également agréée par le Ministère de la Justice et la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique, ce qui lui permet de relancer des dossiers de corruption lorsque la justice ne bouge pas.

Pour agir en toute indépendance, Anticor a choisi de ne bénéficier d’aucune subvention. Son financement est assuré uniquement par des dons et les cotisations de ses adhérents. L’association veille particulièrement à diversifier ses sources de revenus pour préserver cette indépendance.fa

France Nature Environnement

France Nature Environnement est la fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement. Nous sommes porte-parole d’un mouvement de 9 087 associations, regroupées au sein de 46 organisations adhérentes, présentes sur tout le territoire français, en métropole et outre-mer.

Mediapart

Mediapart est un journal d’information en ligne participatif, indépendant, sans actionnaires, sans publicité, ni subvention et qui ne vit que des abonnements de ses lecteurs.

Depuis bientôt 15 ans, Mediapart s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité. Participatif, le journal est ouvert aux débats d’opinions et aux échanges entre journalistes et abonnés.

Sherpa

Afin de renforcer la responsabilité des acteurs économiques et participer à la construction d’un droit plus protecteur de l’environnement, des communautés et des travailleurs et travailleuses, l’association Sherpa mène depuis plus de 20 ans des activités de plaidoyer, de contentieux, de recherche juridique et de renforcement des capacités. À travers ses actions, Sherpa s’emploie notamment à identifier et combattre les menaces qui pèsent sur la société civile afin de préserver son rôle dans l’espace démocratique.

Pour mettre en œuvre ces activités, Sherpa réunit avocat·e·s, juristes, universitaires, ainsi que de nombreux expert·e·s qui appuient son action, en proposant une approche innovante du droit.

CFDT Cadres

Ugict CGT

L’Ugict-CGT, créée en 1963, est la structure interprofessionnelle dont s’est dotée la CGT pour rassembler les cadres et professions intermédiaires.

Elle permet aux 80 000 Ingé, Cadres et Techs syndiqué·e·s à la CGT et affilié·e·s à l’Ugict-CGT de définir leurs revendications et de décider de leurs actions, elle contribue à la construction des convergences et des solidarités entre les différentes catégories de salarié·e·s. L’Ugict-CGT traite de thématiques telles que le droit à la déconnexion, la reconnaissance des qualifications, la transformation numérique, le management alternatif ou le rôle contributif de l’encadrement.

L’UGICT-CGT revendique de longue date un droit d’alerte, de refus et d’alternative, pour permettre un plein exercice de la responsabilité professionnelle. Avec Eurocadres, son organisation Européenne, l’UGICT-CGT a depuis 2014 coordonné de nombreuses coalitions pour exiger un statut pour les lanceurs d’alerte ou combattre le secret des affaires. L’UGICT a participé à la défense de nombreux lanceurs d’alerte, et notamment Antoine Deltour (Luxleaks), Stéphanie Gibaud (UBS), Céline Boussié (IME Moussaron), Alexandre Berthelot et Guylain Cabantous (Haemonetics/EFS). A l’occasion des rencontres européennes des lanceurs d’alerte qu’elle organisait en novembre 2019 à Paris, l’UGICT a édité un guide des lanceurs d’alerte.

L214 Éthique & Animaux

Fondée en 2008, L214 Éthique & Animaux est une association de défense des animaux utilisés comme ressources alimentaires (viande, lait, œufs, poissons).

Lanceuse d’alerte, L214 a rendu publiques plus de 100 enquêtes révélant les conditions d’élevage, de transport et d’abattage des animaux. Ces vidéos ont permis de révéler les pratiques routinières et les dysfonctionnements d’une industrie qui considère et traite les animaux comme des marchandises.

Les missions de L214 s’articulent autour de 3 axes :

  • Soulever dans le débat public la question de la légitimité de faire souffrir ou tuer des animaux sans nécessité ;
  • Faire reculer les pires pratiques d’élevage, de transport et d’abattage ;
  • Favoriser la transition vers une alimentation végétale pour réduire le nombre d’animaux tués.

L214 s’appuie désormais sur plus de 50 000 membres, 2 500 bénévoles répartis en une cinquantaine de groupes locaux à travers la France et 75 salariés.

En savoir plus sur la composition de nos instances

 

Associations, syndicats, fédérations… Vous souhaitez être membre de la Maison des Lanceurs d’Alerte ?
 
Vous pouvez soumettre votre candidature tout au long de l’année. L’adhésion et la participation au Collège stratégique sont soumis à l’approbation du Conseil d’administration. Les entreprises et les collectivités territoriales ne sont pas admises au sein du Collège stratégique.
 
En savoir plus