Je lance l’alerte

 

La crise sanitaire actuelle impacte notre fonctionnement et va occasionner des délais de traitement allongés. Merci de votre compréhension.

 

Ne nous contactez pas par mail pour vos alertes !

Une ONG ne peut sauf exception – menace grave ou impossibilité manifeste d’agir autrement – être destinataire d’un signalement qu’en dernier recours (lorsque ni la voie interne ni le signalement aux autorités n’a fonctionné). Nous avons donc fait le choix de ne pas permettre aux lanceurs d’alerte de nous contacter par e-mail, afin d’être certains de ne recevoir aucun document offrant des informations sur le comportement ou les faits dénoncés par l’alerte. Cette mesure est prise pour des raisons de sécurité et de confidentialité : nous envoyer par inadvertance des documents liés à l’alerte conduirait, potentiellement, à vous priver de protection en cas de litige ultérieur.

 

Vous voulez lancer ou avez lancé l’alerte ?

Avant de lancer une alerte, il est primordial de connaître ses droits et ses obligations afin d’être sûr de se voir reconnaître toutes les garanties et protections offertes notamment par la loi dite « Sapin II » de protection des lanceurs d’alerte. Notre permanence juridique a pour objet de vous donner ces conseils et notamment de les adapter à votre situation.

En savoir plus sur les droits des lanceurs d’alerte et l’accompagnement de la MLA

 

Vous souhaitez être recontacté.e ?

Vous pouvez nous transmettre votre numéro de téléphone pour que nous vous contactions. Idéalement, privilégiez un téléphone mobile ou un ordinateur avec Signal.

 



 


 

J'ai lancé une alerteJe souhaite lancer une alerte
 

MatinMidiAprès-midiSoirée
 

OuiNon
 

* Ces champs sont obligatoires