Affaire Haemonetics : appel aux donneurs et aux receveurs de plasma et de plaquettes

Le 1er juillet 2020, un consortium de journalistes, coordonné par The Signals Network, révélait une série d’incidents survenus sur des machines de collecte de plasma et de plaquettes fabriquées par la société américaine Haemonetics et utilisées notamment dans les Établissements Français du Sang (EFS). Par ailleurs, 300 machines d’Haemonetics ont été suspendues par l’ANSM en septembre 2018 et il est impossible, aujourd’hui, de savoir ce qu’elles sont devenues.

L’alerte conduira à une plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui », « tromperie aggravée » et « inexécution d’une procédure de retrait ou de rappel d’un produit préjudiciable à la santé », de la part des lanceurs d’alerte et de certains donneurs. La plainte est actuellement en cours d’instruction par le Pôle Santé du Tribunal judiciaire de Paris.

Face à ce qui pourrait d’ores et déjà s’annoncer comme étant l’un des plus grands scandales sanitaires de ces dernières années, la Maison des Lanceurs d’Alerte exige des autorités que toute la lumière soit faite sur l’affaire Haemonetics.

Nous invitons les donneurs et les receveurs de plasma et de plaquettes à se manifester auprès de Me Alma Basic pour se joindre potentiellement à la plainte déposée auprès du Tribunal judiciaire de Paris en nous écrivant à l’adresse suivante :

plasmadonors@protonmail.com

 

 

 

Crédits photo : Tasmanian.Kris