La Maison des Lanceurs d’Alerte lance un appel à dons pour renforcer son équipe juridique

Depuis 2018, la Maison des Lanceurs d’Alerte a accompagné plus de 300 lanceurs d’alerte. Elle fait face aujourd’hui à une explosion des demandes de soutien : une charge importante pour une toute petite équipe dont les effectifs n’ont pas bougé depuis la création. Elle lance aujourd’hui un appel à dons pour renforcer son équipe juridique.

Lancée dès les premières semaines de vie de l’association, la permanence de la Maison des Lanceurs d’Alerte est la porte d’entrée pour toutes celles et ceux qui souhaitent obtenir des conseils juridiques, une écoute bienveillante, un soutien psychologique, voire une aide sociale et financière d’appoint. Depuis sa création, elle a accompagné plus de 300 personnes dans des domaines très divers : corruption et fraude financière, maltraitances, violences institutionnelles, discriminations, risques sanitaires et écologiques, risques technologiques, violations de la vie privée…

En 2021, les demandes de soutien ont explosé : le nombre d’alerte reçues au premier semestre seulement dépassait déjà le nombre total pour l’année 2020. L’association accompagne en moyenne 24 nouveaux lanceurs d’alerte chaque mois : 3 fois plus qu’en 2020 à la même période.

 

 

Un signe que les abus se multiplient ? Un signe, surtout, que la culture de la vigilance et de la responsabilité se développe et que l’aide proposée par la Maison des Lanceurs d’Alerte répond à un véritable besoin.

Mais durant cette période, l’équipe qui assure le suivi des dossiers n’a pas bougé : 3 juristes dont 2 élèves-avocats qui changent tous les six mois. Une équipe extrêmement réduite au vu du nombre de sollicitations reçues et de la complexité des dossiers. En effet, seul 1 dossier sur 5 est définitivement clos en raison de la longueur des procédures judiciaires auxquelles font face les lanceurs d’alerte et des délais – encore trop longs – sous lesquels les autorités traitent les alertes.

 

 

En novembre 2021, pour faire face à l’afflux de nouvelles demandes et traiter dans des délais acceptables les dossiers en cours, la Maison des Lanceurs d’Alerte a du prendre la décision radicale de suspendre temporairement sa permanence juridique. Elle lance en parallèle un appel à dons pour recruter un juriste supplémentaire à temps plein.

 

Faire un don