Le Royaume-Uni refuse l'extradition de Julian Assange vers les États-Unis | Maison des Lanceurs d'Alerte

Le Royaume-Uni refuse l’extradition de Julian Assange vers les États-Unis

Le tribunal de l’Old Bailey a prononcé, lundi 4 janvier 2021, sa décision concernant la demande d’extradition de Julian Assange. La juge britannique Vanessa Baraitser a estimé que Julian Assange présente un trop fort risque de suicide pour être extradé et a donc rejeté cette demande.

Cette décision a été saluée par les soutiens du fondateur de WikiLeaks mais elle reste susceptible de recours. L’accusation a d’ores et déjà annoncé son intention de faire appel.

Par ailleurs, l’argumentaire de la justice britannique met en cause le système pénitentiaire des États-Unis qui menace la santé mentale et la vie du journaliste. Or, la non-extradition de Julian Assange reste avant tout un enjeu de liberté d’information, du droit d’alerter et du respect des droits humains.

À ce jour, Julian Assange reste enfermé à la prison de Belmarsch à Londres. Ses avocats ont déposé une demande de remise en liberté, refusée mercredi 6 janvier par la même juge.

Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a annoncé son souhait d’offrir l’asile politique à Julian Assange. À ce jour, le gouvernement français n’a, quant à lui, pas répondu à la demande de la Maison des Lanceurs d’Alerte et de ses partenaires d’en faire de même.

 

 

 

 

 

mise à jour le 7.01.2021

Crédits photo : garryknight